Langue des signes française Déficients visuels Sourds et malentendants Personnes à mobilité réduite Twitter Facebook Vimeo Instagram inscription à la newsletter Menu Fermer Expand Festival de Marseille

Avec Seppe Baeyens

Le Festival programmait en 2019 Invited, un spectacle de Seppe Baeyens faisant feu de toutes les hiérarchies, de toutes les différences, de tous les âges et toutes les nationalités, sur une bande-son dynamique jouée en live par trois musiciens.

Le danseur et chorégraphe Seppe Baeyens, attaché depuis 2011 à Ultima Vez, compagnie de Wim Vankekeybus, place au cœur de son travail artistique les rapports intergénérationnels, comme un moyen de montrer la danse dans ses formes les plus humaines et les plus vulnérables.
 
Nous partageons ici un entretien réalisé à deux voix, par le magazine belge etcetera sur la force fédératrice de l’art.

 

PLAYDOYER POUR UN SECTEUR DES ARTS SCÉNIQUES MULTIFORMES

 

« Je veux démocratiser la danse et faire de la différence une force »

 

« Il faut savoir que les processus que nous mettons en branle sont en fait plus importants que les spectacles proprement dits » souligne Baeyens. Il avoue se heurter souvent à de l’incompréhension dans le secteur. « Beaucoup trop de gens sont obnubilés par les créations, les listes de jeu, les recettes. C’est même la seule chose qui compte pour eux. Je trouve personnellement une telle vision des choses complètement dépassée. » Atelier Quartier, les ateliers qu’il anime chaque semaine avec le quartier et des collègues chorégraphes comme Yassin Mrabti, constituent pour lui le cœur de sa pratique.(…) Baeyens bâtit son ouvrage avec lenteur et précision. Depuis quelque temps, il monte tous les trois ans une production à laquelle il consacre un an de recherche, un an de création et un an de tournée.

 

Lire l’entretien

 

Entretien publié dans le numéro 161 du magazine Etcetera (10/09/2020 - 14/12/2020)

 

Et aussi...