Langue des signes française Déficients visuels Sourds et malentendants Personnes à mobilité réduite Twitter Facebook Vimeo Instagram inscription à la newsletter Menu Fermer Expand Festival de Marseille

NACH

Emotions, puissance et tension spectaculaire, la danse de Nach, alias Anne-Marie Van, captive. Formée à l’épreuve de la rue et des battles, la jeune artiste récemment installée à Marseille repousse les frontières de la discipline pour proposer un Krump intime et en dialogue avec le monde.

 

Krump – de l’acronyme anglais KRUMP, Kingdom Radically Uplifted Mighty Praise, en français signifie : élévation du royaume par le puissant éloge. Nach rencontre le Krump à l’âge de 22 ans devant l’Opéra de Lyon après avoir vu Rize le film-documentaire de David Lachapelle consacré à cette danse urbaine. La rue est sa première école. Elle forge ensuite sa danse au fil de rencontres, avec Heddy Maalem en 2012, qui détermine son désir de développer le Krump au contact d’autres pratiques, avec Bintou Dembélé, avec Marcel Bozonnet, avec des arts traditionnels comme le Kathakali et le flamenco. Ses références se trouvent aussi du côté de la photographie (Antoine d’Agata, Francesca Woodman…), la poésie (Sony Labou Tansi…), des arts audiovisuels, du cinéma d’essai et des musiques expérimentales. Nach crée son premier solo Cellule en 2017, puis devient artiste résidente à la Villa Kujoyama à Kyoto en 2018. Elle crée en 2019 Beloved Shadows à L’Échangeur CDCN (Château Thierry) et travaille sur un projet de vidéo-danse Instantané de désir
Nach est artiste compagnonne du Centre Chorégraphique national de La Rochelle / Cie Accrorap - Direction Kader Attou. Elle est également soutenue par le CDCN Atelier de Paris au titre du Fonds FoRTE. 

 

Édition 2021

Et aussi...