Langue des signes française Déficients visuels Sourds et malentendants Personnes à mobilité réduite Twitter Facebook Vimeo Instagram inscription à la newsletter Menu Fermer Expand Festival de Marseille

Radhouane El Meddeb

Radhouane El Meddeb est un danseur et chorégraphe tunisien installé à Paris. « Quand il le met en jeu sur le plateau, ce legs tunisien est pétri d’ardente poésie, consumé dans une exaltation de la beauté, voire empreint d’une franche sensualité, mais également transporté d’élévation spirituelle. Nourri de ce passé magnifique, très concerné par un futur qui n’a, décidément, rien d’évident, le propos de Radhouane El Meddeb résonne profondément au temps présent. Contemporaine, son écriture embrasse généreusement le monde, pour mieux y capter des vibrations parmi les plus fines, et sourdes. » Gérard Mayen

Après l'Institut Supérieur d'Art Dramatique de Tunis, le titre de jeune espoir du théâtre tunisien de l'Institut International de Théâtre et une carrière franco-tunisienne dans le théâtre et le cinéma, Radhouane El Meddeb présente Pour en finir avec MOI (2005) aux Rencontres chorégraphiques de Carthage, à Tunis. Une révélation qui ouvre un parcours de vingt pièces chorégraphiques créées notamment à Montpellier Danse (Hùwà, Ce Lui en 2006, Sous leurs pieds, le paradis dont il partage l'écriture avec Thomas Lebrun en 2012 et À mon père, une dernière danse et un premier baiser en 2016), aux Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis (Quelqu'un va danser... en 2008) et au CnD à Pantin (Je danse et je vous en donne à bouffer en 2008 et Ce que nous sommes en 2010). En 2011, il crée la performance Tunis, le 14 janvier 2011 au Beirut Art center (Liban), dans le cadre de Meeting Point 6 et À l'étroit avec l'écrivain Philippe Adam, dans le cadre du festival Concordan(s)e. De 2011 à 2016, il est artiste associé au CENTQUATRE-PARIS et créé Nos Limites (2013), Au temps où les arabes dansaient... (2014), Nous serons tous des étrangers (2015) pour la Biennale de danse de Venise. Heroes, prélude (2015) au Panthéon à Paris et Heroes (2016) au Festival de Marseille. En 2017, Face à la mer, pour que les larmes deviennent des éclats de rire est créée au Festival d'Avignon.


En 2019, le chorégraphe créé un Lac des Cygnes avec le ballet de l’Opéra National du Rhin à l’Opéra de Strasbourg ; et présente aux Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, le trio AMOUR-S, Lorsque l'amour vous fait signe, suivez-le..., inspiré par la poésie de Gibran Khalil Gibran.


Le 2 février 2020, le MAC VAL – Musée d’Art Contemporain du Val-de-Marne a convié Radhouane El Meddeb à créer in situ une performance chorégraphique pour six danseur.euse.s, Les danses de TRANS/HUMANCE, en résonance avec « TRANS/HUMANCE », exposition temporaire consacrée au travail de l’artiste turque et féministe Nil Yalter.


En 2021, il créera REQUIEM (Sià Karà) avec le compositeur italien Matteo Franceschini, une pièce qui sera interprétée par les danseurs cubains de MiCompañia, dirigée par la chorégraphe Susana Pous Anadon. Il s'emparera également de l'exposition « Picasso-Rodin » au Musée national Picasso Paris, avec Fragments d'AMOUR-S, en écho à sa pièce AMOUR-S, lorsque l'amour vous fait signe, suivez-le… 

 

Édition 2021

Et aussi...