Langue des signes française Déficients visuels Sourds et malentendants Personnes à mobilité réduite Twitter Facebook Vimeo Instagram inscription à la newsletter Menu Fermer Expand Festival de Marseille

Taoufiq Izeddiou

Né au Maroc et aujourd'hui basé à Aix-en-Provence, Taoufiq Izeddiou est chorégraphe, pédagogue et directeur artistique de la Cie Anania et du festival “On Marche” à Marrakech. Entre l’Afrique et l’Europe, il crée des œuvres qui explorent les tensions entre tradition et modernité, l’individu et la communauté, et  une recherche d’une nouvelle interprétation de la danse.

 

Taoufiq Izeddiou suit des études d’architecture et pratique la boxe et le théâtre avant de se découvrir une passion pour la danse contemporaine. Une formation qu’il qualifie de « sauvage ». Bernardo Montet l’ouvre à la scène professionnelle dès 1997 et partage avec lui, dans les années qui suivent, ses questionnements sur l’origine et l’identité. Parallèlement à sa carrière de danseur professionnel, notamment au Centre chorégraphique national de Tours, Taoufiq Izeddiou signe sa première chorégraphie en 2000. Après le succès de la pièce de groupe Fina Kenti, en 2001, il fonde avec ses complices la première compagnie de danse contemporaine au Maroc, Anania. Soucieux de transmission et de pédagogie, il met en place la première formation marocaine de danse contemporaine, Al Mokhtabar, dont sont issus plusieurs danseurs de la Cie Anania. En 2007, il obtient son diplôme d’État de danse contemporaine en France. Après Cœur sans corps, Clandestins CSC, Déserts désirs, 100 pas presque, Aataba, Aaléef, Rev’Illusion, et En Alerte en 2016 qui est actuellement en tournée. Botero en Orient est sa dernière pièce de groupe, et une prochaine création Borderline, avec les jeunes danseurs de la formation Al Mokhtabar, est prévue pour octobre 2019.

 

Les chorégraphies de Taoufiq ont été accueillies en Afrique, au Moyen-Orient, en Europe, en Amérique latine et en Amérique du Nord : notamment Danse l’Afrique Danse !, Montpellier Danse, Kunstenfestivaldesarts, Charleroi Danse, Festival de Marseille, HAU Hebbel am Ufer à Berlin, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, Tanzquartier Wien, TransAmériques au Canada...

 

Il fonde en 2005 le festival On Marche, qu'il dirige encore aujourd'hui. Récemment, il lance la première école des arts chorégraphiques à Marrakech, Nafass (souffle) et sera le directeur artistique de la Biennale de la danse en Afrique, prévue pour mars 2020, avec un comité artistique constitué de chorégraphes du continent africain.

Et aussi...