Langue des signes française Déficients visuels Sourds et malentendants Personnes à mobilité réduite Twitter Facebook Vimeo Instagram inscription à la newsletter Menu Fermer Expand Festival de Marseille

DOROTHÉE MUNYANEZA

Musicienne, auteure et chorégraphe, Dorothée Munyaneza développe une œuvre ardente. Sur la scène contemporaine internationale depuis le début des années 2000 au sein de plusieurs projets musicaux et chorégraphiques, elle part du réel pour saisir la mémoire et le corps, individuels et collectifs.

 

Dorothée Munyaneza est rwandaise et britannique. À l’été 1994, à douze ans, elle s’installe avec sa famille en Angleterre. Dorothée Munyaneza étudie la musique à la Jonas Foundation de Londres et les sciences sociales à Canterbury avant de s’établir en France. En 2004, elle compose et interprète la bande originale du film Hotel Rwanda de Terry George et participe en 2005 à l’album Anatomic du groupe Afro Celt Sound System. En 2010, elle sort son premier album solo enregistré avec le producteur Martin Russell et collabore en 2012 à l’album Earth Songs du compositeur James Brett. En 2014 sort STRUGGLE, album enregistré avec Seb Martel et David ‘Catman’ Taieb.

 

Artiste pluridisciplinaire, Dorothée Munyaneza explore la danse, la poésie et la musique expérimentale avec le musicien Jean-François Pauvros, le chorégraphe Ko Murobushi et le compositeur et musicien Alain Mahé. Avec ce complice, Dorothée Munyaneza crée des performances in situ au Centre Pompidou, au sein des collections du Mucem de Marseille, à l’occasion d’une exposition photographique au BAL à Paris (Par la mer) et élabore ses créations chorégraphiques. En 2006, elle rencontre François Verret pour Sans Retour, et poursuit sa collaboration avec lui sur Ice, Cabaret et Do you remember, no I don’t. Depuis, Dorothée Munyaneza œuvre sur la scène chorégraphique internationale avec Nan Goldin, Ko Murobushi, Robyn Orlin, Stéphanie Coudert, Rachid Ouramdane, Maya Mihindou, Alain Buffard, Radouan Mriziga et Ben Lamar Gay.

 

En 2013, Dorothée Munyaneza fonde sa compagnie Kadidi et signe en 2014 sa première création, Samedi Détente, au Théâtre de Nîmes - Scène conventionnée pour la danse. En 2017, Dorothée Munyaneza crée Unwanted au Festival d’Avignon. Les deux pièces bénéficient d’un rayonnement international et voyagent ainsi autour du monde de 2014 à aujourd’hui (Europe, Amérique du Sud, États-Unis, Afrique). En octobre 2020, Dorothée Munyaneza crée Mailles, une pièce pour six femmes à la Biennale Charleroi Danse.

 

Artiste associée au Théâtre de la Ville de Paris jusqu’en 2021, Dorothée Munyaneza y présente en mai 2019 dans le cadre de « Chantiers d’Europe » un concert-performance intitulé Woad, et s’entoure des musiciens Benjamin Colin et Daniel Ngarukiye, ainsi que de la danseuse de flamenco Yinka Esi Graves. Par ailleurs, elle est membre du jury des concours Danse Élargie en 2014 et Africa Simply the best du laboratoire Ankata du chorégraphe Serge-Aimé Coulibaly en 2019.

 

En 2020 Dorothée Munyaneza traduit de l’anglais Hopelessly devoted de Kae Tempest, paru sous le titre Inconditionnelles chez L’Arche.

 

Dorothée Munyaneza est artiste associée au Théâtre National de la Danse de Chaillot et artiste en résidence 2022-2024 à la Fondation Camargo à Cassis.

Édition 2017 Édition 2019 Édition 2022

Et aussi...